Une des méthodes les plus en vogue actuellement est sans doute la technique du Carry Trade. Cette technique principalement utilisée par les investisseurs institutionnels mais aussi par de nombreux investisseurs privés consiste à profiter des écarts de rendement entre classes d'actifs. Cette méthode d'intervention consiste à s'endetter dans une devise à faible taux d'intérêt et à placer ces fonds empruntés dans une autre devise à taux d'intérêt plus fort. Grâce à ce système, les investisseurs tirent parti d'un différentiel de taux d'intérêt.

Les positions de Carry trade sont généralement prises sur le yen (jpy). En effet, le taux directeur de la Bank Of Japan (BOJ) étant actuellement très bas (0.5%), les investisseurs vendent massivement le yen afin de profiter d'écarts de taux d'intérêt entre les devises. Les principales devises profitant de ce système de trading sont notamment le dollar us qui bénéficie d'un taux d'intérêt directeur à 5.25%, l'euro qui bénéficie d'un taux d'intérêt directeur à 4% et la livre sterling qui bénéficie d'un taux d'intérêt directeur à 5.50%. (chiffres de juin 2007). Ces taux d'intérêt directeur influence en partie les taux d'intérêt journaliers utilisés pour les opérations de swap.

Actuellement, la Bank Of Japon (BOJ) intervient sur le marché des changes en vendant d'importants montants de yen afin de garder un yen dévalué permettant aux entreprises japonaises exportatrices de rester très compétitives. D'autre part, les faibles taux d'intérêt mis en place par le comité monétaire de la banque du Japon participent au développement des entreprises qui peuvent ainsi s'endetter à moindre coût.

Durant les années 2 000, lors de l'explosion de la bulle internet la plupart des Etats du monde ont baissé leur taux d'intérêt directeur afin d'éviter d'amplifier la crise. Cependant contrairement à la large majorité des Etats qui ont remonté leur taux directeur depuis, la banque du Japon, bénéficiant d'une croissance importante, d'une réduction du chômage et d'aucune réelle tension inflationniste (période de déflation) n'a pas jugé nécessaire de remonter fortement son taux d'intérêt directeur.

Cette politique menée par la Bank Of Japon permet aux investisseurs de profiter des différentiels de taux d'intérêt entre la devise japonaise et d'autres devises comme l'euro, le dollar us, la livre sterling … Les décisions du comité monétaire japonais sont donc attentivement surveillées par les investisseurs utilisant la technique du Carry Trade.



La technique du Carry Trade quoique pouvant être très rémunératrice, notamment actuellement grâce à la dévaluation du yen comporte un risque important, en effet une valorisation de la devise japonaise entraînerait une clôture des positions de Carry Trade par une immense majorité des investisseurs car ces positions ne seraient plus intéressantes dans le sens où le gain réalisé sur le différentiel de taux d'intérêt ne serait plus assez fort pour couvrir la valorisation du yen.

Notons que les positions de Carry Trade entraînent une dévaluation importante de la devise asiatique étant donné les montants énormes des transactions effectuées grâce à ce système de trading, ce qui rend la méthode d'autant plus intéressante…



En 1998, le système a en partie explosé. En effet, en deux jours le dollar américain a perdu presque 20 figures (2 000 pips) . Cette dévaluation importante du dollar us entraîna de graves conséquences pour de nombreux investisseurs, notamment le fond spéculatif LTCM qui évita la faillite grâce à l'intervention de la banque centrale américaine.



Fin 2006, la banque Barclays Capital estime les positions nettes spéculatives de Carry Trade à plus de 30 milliards de dollar us. Le vice ministre des finances japonais Hiroshi Watanabe évoque, lui, des montants de l'ordre de 80 à 160 milliards de dollars américains.

Tant que le yen reste faible, le système tient, mais la clôture au même instant des positions de Carry Trade suite par exemple à un changement important de la politique monétaire japonaise pourrait avoir un grave impact sur le système financier international.

0 comments

Post a Comment

Followers

MY BLOGLOG

YOUR IP ADRESS

what is my ip address?

visitors